Archives du mot-clé graphiste

Ces entreprises qui demandent des devis en crowdsourcing

Le crowdsourcing, pour ceux qui ne connaîtraient pas encore son existence et ses aberrations, c’est l’art de « pomper l’intelligence et la bêtise » en même temps.  Cela, à des prix défiant toutes concurrences ! Cela consiste à faire des appels d’offre au plus grand nombre de personnes et pour, cerise sur le gâteau, demander un travail préparatoire qui sera donc gratuit. A savoir que, logiquement, 99% des participants ne seront pas retenus et donc pas payés.

Depuis des années cette pratique devient de plus en plus courante et permet aux étudiants de tester leurs connaissances et aux amateurs de se prendre pour des professionnels en vendant leur services à 0,00 € dans 99% des cas. Tout en sachant que s’ils devaient payer leur loyer, nourriture, charges, ils ne s’amuseraient pas à travailler gratuitement contre une masse de concurrents/confrères dont ils ignorent même parfois le nombre, tout en détruisant la valeur de leur propre travail à petit feu.

Exemple de crowdsourcing sans impunité

Voici un exemple reçu ce lundi 3 décembre 2012 par une entreprise comme il en existe tant, qui ne se préoccupe pas de la qualité et de la valeur du travail, mais plutôt de faire jouer la concurrence pour bénéficier d’un nombre impressionnant ( près d’une 100aine de mails de graphistes ) de travaux préparatoires effectués gratuitement,  plus un petit devis bien sûr ! Tout cela pour, soit disant, faire un choix …

Bonjour,

Dans le cadre d’un projet tutoré en entreprise,
nous travaillons en  partenariat avec l’association
LOGRAMI ( Loire Grand Migrateur) qui milite pour
la protection des poissons migrateurs du bord de Loire.
L’objectif est de réaliser un sentier
d’interprétation ( effectif en 2014). Il se déclinera en
13 panneaux, sur une longueur de 3 km environ, présentant
la Loire, les enjeux de sa préservation, les poissons
grands migrateurs présents … accompagnés de jeux et de
nombreuses illustrations.
Le sentier sera accompagné d'une brochure.
De ce fait, nous recherchons un graphiste pour réaliser
les illustrations ainsi que la mise en page des panneaux
et de la brochure. En pièce jointe, vous trouverez
le cahier des charges graphiste.
Pouvez vous établir un devis et réaliser les premiers
dessins demandés?

Cordialement,

Gwladys Xxxxx
Etudiante ingénieur en 2ème année à l’INP-ENSAT
Vice-présidente du bureau des sports
            06.xx.xx.xx.xx      
<Cahier des charges graphisme.pdf>

Vu comme cela, l’offre pourrait être intéressante, bien que la demande de réaliser un travail préparatoire avant devis, donc gratuit, soit une aberration. Pour connaitre les compétences et le résultat du travail d’un graphiste, il suffit de consulter son book, son portfolio, son travail ! Alors, je connais déjà l’argument qui nous est servi à toutes les sauces : « C’est pour voir si ce que vous allez nous proposer nous convient et conviendra à l’esprit de notre entreprise, blablabla… » Dans ce cas là, autant dire toute de suite que vous voulez utiliser mes compétences gratuitement pour faire votre choix parmi d’autres » bonnes poires » qui vont travailler aussi gratuitement. Désolé mais je n’ai pas le temps, je préfère des projets plus sérieux, avec des gens qui ont une éthique et qui ont regardé mon travail un minimum avant de me contacter. Des éventuels clients qui savent que j’ai, normalement, les compétences, le style, etc.. pour leurs travaux et c’est bien comme cela que ça fonctionne dans mon monde, celui où tout travail mérite un salaire.

Sans parler du fait qu’avec près d’une 100aine de propositions gratuites, bien que non finalisées, cette entreprise disposerait d’une source créative pour l’ensemble de sa communication et n’aurait qu’à recruter un étudiant ou un autre graphiste pour les mettre en forme sans avoir à réfléchir. Donc c’est bien de l’exploitation d’idées et de ressources qui va à l’encontre de l’éthique d’une profession dont les travaux préparatoires, de recherche et de réflexion sont parfois bien plus importants que la technique. « N’importe qui » peut mettre en pratique des techniques en suivant 3 tutoriels sur internet.

Soyons sérieux à la demande d’un devis

Certes, cet email est envoyé par une soit-disant étudiante en 2ème année qui travaille pour une association, mais alors que fait l’association !? Est-ce normal de laisser passer une telle demande envoyée à près de 100 emails de graphistes de la part d’une étudiante au nom de l’association ? Cela veut dire que des stagiaires pourraient aussi prendre de telles décisions et « pourrir » l’image d’une entreprise ou association ? Dois-je brimer l’étudiante ou l’association d’utiliser de telles pratiques ? Dans le doute, j’accuse et je réponds en parlant directement aux dirigeants de l’association qui sont responsables des actions entreprises en son nom mais surtout au sein de leur association.

Il ne faut pas se voiler la face, et prendre un bouc émissaire étudiant pour mettre en place de telles pratiques. On pourrait voir là une machination. Une façon de faire pour permettre aux entreprises de mettre en pratique leurs actions non éthiques et se protéger vis a vis des acteurs de la profession de graphistes en disant : » Oh, toutes nos excuses, c’est une étudiante qui a envoyé cet email, nous ne sommes pas responsable » . Tiens, c’est bizarre que de telles décisions et emails soit envoyés par des étudiants sans l’accord de leur maître de stage ? Bref.

Voilà encore un exemple des pratiques d’entreprises en France qui nuisent considérablement à la valorisation et à la bonne pratique de mon travail d’infographiste et de celui de mes confères graphistes/infographistes.

Je souhaitais, aujourd’hui, vous partager, au grand jour, certaines difficultés et mauvaises pratiques qui ne vont pas en s’améliorant. Les entreprises et ceux qui travaillent à développer leur image et leur communication, doivent bien comprendre que le but partagé est d’établir un travail qualitatif pour les entreprises. Car l’entreprise joue son image et doit permettre aux graphistes ou infographistes, ou tous autres intervenants sur son image et sa communication, de travailler dans de bonnes conditions pour optimiser son savoir-faire et ses compétences en faveur de l’entreprise. Cette association, comme beaucoup d’autres structures, en utilisant de telles pratiques, cherche à faire des économies de bouts de chandelle mais détruit aussi son image avec une pratique douteuse et dévalorise le travail réalisé par ces graphistes qui participent à leur propre mise à mort en y répondant.

Je vous partage ici le sujet du crowdsourcing traité par un confrère graphiste et qui mérite d’être lu http://www.mariejulien.com/?tag/crowdsourcing

ici vous retrouverez une liste noir des appels d’offres de design et de communication et autres concours bidons http://www.alliance-francaise-des-designers.org/blog/2010/12/15/liste-noire-des-appels-d-offres-de-design-et-de-communication-1.html

Que pensez-vous de ce genre de pratique ? Vous avez peut-être aussi un cas à partager ?