Archives du mot-clé art aborigène

nimnim-ma , court métrage 3d sur l’art aborigène

Notre film de fin d’année 2008 dans lequel je me suis chargé de la réalisation du story board, des recherches et concept graphique pour déterminer avec mon groupe l’aspect graphique du projet.

Puis les recherches d’animations correspondantes au style graphique du projet : style d’environnement, type graphique des effets spéciaux pour coller à l’univers graphique, les idées d’animations en générales :

Henri dessous, a créé le « Setup » du personnage et je me suis occupé du setup de la tête combinant des « blend Shape » et du « Rigging » afin de fournir des expressions à notre personnage.

Passer la phase concept, c’est au tour de Nicolas Valade qui à réalisé pour une majeur partie des animations avec une première phase appelée le « Keying », puis une majeur partie des modélisations ainsi que celle du personnage, pour ma part de modalisation il y a eu le boomrang , une bonne partie des éléments de l’animatique ( remplacés par les définitifs par la suite ) et une partie des plantes sur lesquelles j’ai mis en place des « setup ». J’ai aussi réalisé une première phase de « Keying » , afin de terminer notre animatique. Puis j’ai continué et terminé l’animation du personnage sur toutes les scènes, en me basant sur des rushs de vidéos de courses que Nicolas Valades et moi-même avions tournés, ainsi qu’en me basant sur le livre : Techniques d’animation de Richard Williams.

Le livre porte surtout sur l’aspect traditionnel de l’animation, cela ma donner quelques difficultées sachant que je n’étais pas présent durant les cours d’animations de personnage pendant notre formation, pour des raisons personnels. Qu’importe l’animation ma toujours intéressé se fût pour moi un défit supplémentaire que d’animé un personnage de type Beped :). J’avais déjà travaillé sur de l’animation d’un personnage se rapprochant du style Keith Haring en 2d.

En se qui concerne les animations types effluves et chaleur, c’est Henri Dessous qui a réalisé les particules sur After Effects.

Pour les tatouages du personnage, Laury Cano-Lozano à créé les textures et les a animées sous after effects. Elle c’est chargé de créer les textures des ciels, d’après nos recherches sur l’art aborigène et en s’inspirant de leurs art, puis de gérer le planning de production…

J’ai donc fournit les premiers essais graphiques de toiles sur photoshop afin d’orienter Laury Cano-Lozano sur différentes possibilités techniques de création de ciel.

 

J’ai en même temps vérifié le montage des plans vidéos sur After effect , réalisés par Florian Pernot et Nicolas Valalde, afin de coller à notre storyboard, que j’ai repris 4 fois entièrement sans compter les retouches qui ont suivis pour coller au contraintes scénario + Temps + compétences de chacun car nous avions, il ne faut pas l’oublier, 3 mois de formation sur Maya, donc nous avons rapidement rencontrer des difficultés, comme le dépliage des « UV » ou la réalisation d’une animatique en production, que nous n’avions pas abordé durant cette période…

Florian Pernot , c’est occupé de toute la partie ambiance par l’éclairage, les matériaux et le post compositing. Il a aussi travaillé sur les textures des roches et du sol en particulier.

Résumé du film :


Nimnim-ma : ce qui veux dire « peindre des points » dans un des dialectes Aborigène.
Notre défi sur ce projet est de montrer aux spectateurs la profondeur de l’art aborigène.
Qui est en faite leur écriture.  Ajoutez à cela un graphisme complexe autour des lignes et des points…. 5 personnes – 4 mois de production

Séquence 01 : Première partie du film,nous rentrons dans une toile aborigène pour découvrir ce que cette écriture raconte…nous allons suivre un chasseur qui ne comprends pas son monde, il ne le sent pas…nous passons de la 2D à la 3D

Séquence 02 : Nous venons de suivre ce chasseur qui pense avoir vue des proies (kangourou). Il arrive dans un nouvel environnement, la foret….

Ici il s’arrêtera et aura le sens de l’odorat et continuera sa chasse…(la naissance des sens souligné par les tatouages qui se dessinent sur lui)

Séquence 03 : il arrive dans le bush…nouvel environnement

il s’arrêtera pour chercher la piste des proies,

il acquiert le toucher et l’ouïe…

Séquence 04 : il parcourt en confiance son nouvel environnement a la recherche de son destin

Séquence 05 : il atteint enfin son but après avoir acquis la vue,

sens essentiel aux hommes il discerne les kangourou parmi les hautes herbes, dans un mouvement symbolique il accompagne les kangourous avec le boomerang.

Résumé du film rédigé par Nicolas Valade.